Présentation

iStock-663171620-PJM-BD.jpg

Certains adultes sont dans l’incapacité d’accomplir avec discernement certains actes de la vie quotidienne en raison de l’altération de leurs facultés mentales ou/et physiques. Conclure des contrats, gérer un budget, placer de l’argent, signer des actes notariés deviennent autant d’actes qu’ils ne sont plus en capacité d’effectuer avec la lucidité nécessaire. Ils s’exposent ainsi à tomber dans le besoin, à compromettre leurs obligations familiales. Il s’agit donc de mettre ces personnes à l’abri d’actes malencontreux ou de les protéger de personnes peu scrupuleuses qui pourraient profiter de leur vulnérabilité. L’instauration d’une mesure de protection judiciaire s’avère alors utile voire nécessaire pour les protéger. C’est auprès de ces personnes, bénéficiant de mesures de protection judiciaire (Mandat spécial et provisoire, curatelles, tutelles) qu’intervient le service à la protection des majeurs de l’ASFA.

Pour assurer sa mission sur le Béarn et la SOULE auprès de 1650 personnes l’équipe est composée outre l’encadrement (chef de service, cadres comptable, patrimonial, pédagogique) d’assistants mandataires, de comptables, de juriste, d’agents d’accueil et de mandataires judiciaires à la protection des majeurs (professionnels diplômés et assermentés auprès des tribunaux).

L’intervention du mandataire s’effectue au domicile de la personne qu’elle soit en milieu ouvert ou en établissement en lien avec les différents partenaires, la famille, l’entourage quand il y en a, car certaines de ces personnes peuvent être complétement isolées.

Le mandataire définit avec la personne protégée, en fonction des missions confiées par le mandat et en tenant compte de ses désirs et de ses besoins, un projet où seront déterminés les objectifs à mener en visant autant que possible l'autonomie de la personne protégée : recherche de nouveau logement plus adapté, établissement d’un budget équilibré, règlement des dettes, projet de voyage, d’achat immobilier ou mobilier, annulation d’actes dans lesquels la personne a été lésée, etc. Le mandataire veille en permanence à défendre les intérêts de la personne protégée, dans une démarche permanente de bientraitance, il peut être amené à l’assister ou la représenter pour certains actes et dans ce cadre peut être amené à l'accompagner chez un notaire ou un avocat, lors de convocations judiciaires, etc. Le mandataire est tenu au secret professionnel dans le cadre de sa mission.